1766 - Les plus secrets mystères des hauts grades de la Maçonnerie dévoilés




LES PLUS SECRETS MYSTERES DES HAUTS GRADES DE LA MACONNERIE DEVOILES

Ou

LE VRAI ROSE-CROIX

1766
(présenté dans l'édition de 1768)

Attribué à Bérage et à Karl-Friedrich von Köppen (Membre du Conseil de la guerre prussien, fondateur en 1766 de l'Ordre des Architectes Africains (Orden der Afrikanischen Bauherren-Loge), ou rite égyptianisant du "Crata Repoa » qu’il publia en 1770 en collaboration avec le F.°. von Hymmen). On peut se poser la question de savoir si ces auteurs ont ou non autorisé cette publication qui connut un grand succès en dehors même des cercles maçonniques...

Contient la description des sept hauts-grades écossais suivants :

Parfait Maçon Elu
Elu de P. (Pérignan)
Elu des Quinze
Petit Architecte
Grand Architecte
Chevalier de l'Epée et de Rose-Croix
Noachite ou Chevalier Prussien

(Le Noachite est l'œuvre de Karl-Friedrich von Köppen)

La description des sept grades est précédée d’une « Histoire de l’origine de la Maçonnerie »

Le Rite évoqué dans cet ouvrage - qui n'est pas nommé de manière précise - est à rapprocher du Rite Adonhiramite en 13 degrés présenté dans le « Recueil précieux de la Maçonnerie Adonhiramite » (section dédiée aux hauts grades, publiée en 1785), que je propose et commente également dans ce blog sous le titre "Hiram et la Maçonnerie Adonhiramite".

Les textes descriptifs des degrés présentés dans « Les plus secrets mystères des hauts grades de la Maçonnerie dévoilés » sont fortement identiques aux textes publié en 1785, mais s’en distinguent cependant par, notamment, les noms des degrés (par exemple, le « Parfait Maçon Elu » devient « Premier Elu ou Elu des Neuf » dans la version de 1785), le nombre de degrés, ou par le nom de notre architecte tyrien (Hiram devient Adonhiram dans la version de 1785), etc.  

La section nommée « Histoire de l’origine de la Maçonnerie » ne figure pas dans le "Recueil précieux de la Maçonnerie Adonhiramite".

L.A.T.


Frontispice de l'édition de 1768